MKS-70 | Chronologie

1. Lancement du vaisseau Soyouz MS-24

Le 58ème lanceur Soyouz-2.1a (14A14-1A n°М15000-061) décolle du pas de tir n°6 (17P32-6) de la zone n°31 du cosmodrome de Baïkonour le 15 septembre 2023 à 15h44'35,417" GMT.

Fig. 1.1 : Décollage de Soyouz MS-24.
Crédit : NASA.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz MS-24 (11F732A48 n°755), qui est placé avec succès sur une orbite basse (197km x 228km x 51,65°). Son équipage est constitué du commandant Oleg KONONIENKO, de l'ingénieur de bord n°1 Nikolaï TCHOUB et de l'ingénieur de bord n°2 Loral O'HARA.

Temps Evénement
H0 Décollage
H0+113,69" Largage DU SAS
H0+117,85" Largage Blocs BVGD
H0+153,92" Largage coiffe
H0+287,70" Largage Bloc A
H0+296,31" Largage Compartiment arrière du Bloc I
H0+526,18" Arrêt Bloc I
H0+529,48" Séparation Soyouz MS-24
Tableau 1 : Chronologie théorique du lancement.

Soyouz MS-24 utilise le profil de rendez-vous en deux orbites pour rejoindre la Station Spatiale Internationale. Il réalise pour cela six manœuvres après sa mise sur orbite, puis l'approche finale commence sous la direction du système automatique Kours. L'amarrage sur le module Rassviett est réalisé le 15 septembre 2023 à 18h53'32" GMT.

Date Heure
(GMT)
Moteur dV
(m/s)
Durée
(s)
Distance à la station
(km)
15 septembre 2023 16h53'04" SKD 53,40 132,2 627,47
15 septembre 2023 17h18'56" DPO 0,96 24,6 185,09
15 septembre 2023 17h39'45" SKD 55,53 137,2 96,57
15 septembre 2023 18h26'25" SKD 5,29 16,0 2,04
15 septembre 2023 18h30'35" DPO 5,93 75,4 1,02
15 septembre 2023 18h33'25" DPO 1,46 12,6 0,61
Tableau 1.1 : Liste théorique des corrections d'orbite de Soyouz MS-24.
Données TsUP.

Les cosmonautes retrouvent l'équipage MKS-69 constitué de Sergueï PROKOPIEV, Dmitri PETELINE, Francisco RUBIO, Jasmin MOGHBELI, Andreas MOGENSEN, Satoshi FURUKAWA et Konstantin BORISSOV. A ce moment, six vaisseaux sont amarrés à la station :

- Soyouz MS-24 sur le module Rassviett,
- Soyouz MS-23 sur le module Pritchal,
- Progress MS-24 sur le module Zvezda,
- Progress MS-23 sur le module Poïsk,
- Cygnus NG-19 sur le nadir du module Unity,
- Crew Dragon USCV-7 au zénith du module Harmony (PMA-3).

Le 18 septembre 2023, le bras Canadarm2 est arrimé sur le PDGF du module Zaria pour réaliser l'inspection photographique du vaisseau Soyouz MS-24. Mais la caméra du bras ne fonctionne pas correctement et l'inspection n'est donc pas réalisée.

Fig. 1.2 : Arrimage du Canadarm2 sur Zaria, le 18 septembre 2023.
Crédit : NASA.

Le 26 septembre 2023, PROKOPIEV transmet le commandement de la station à MOGENSEN. PROKOPIEV, PETELINE et RUBIO embarquent à bord de Soyouz MS-23 le 27 septembre 2023, et le vaisseau se sépare du module Pritchal à 07h54'22" GMT.

Le 29 septembre 2023, à 12h01'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=381,7", dV=0,55m/s, dh=0,86km) pour corriger l'orbite de la station en vue de l'arrivée du vaisseau Progress MS-25.

Le 9 octobre 2023, une fuite de liquide caloporteur apparaît sur l'une des deux boucles du circuit de refroidissement externe (NGK) du module Nauka, au niveau du radiateur RTOd. Cette boucle était à l'arrêt car la charge thermique à bord de Nauka ne nécessitait pas sa mise en service. Elle devient toutefois inutilisable.

Le 19 octobre 2023, à 03h46'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=1029,9", dV=1,5m/s, dh=2,8km) pour corriger l'orbite de la station en vue de l'arrivée du vaisseau Progress MS-25. Le 23 octobre 2023, le bras Canadarm2 est de nouveau arrimé sur le PDGF du module Zaria pour réaliser l'inspection photographique du vaisseau Soyouz MS-24, cette fois avec succès. Une inspection du RTOd est aussi réalisée.

2. La première sortie dans l'Espace

La 71ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment russe (VKD-61) débute le 25 octobre 2023 à 17h49 GMT, quand les cosmonautes Oleg KONONIENKO (Orlan-MKS n°5) et Nikolaï TCHOUB (Orlan-MKS n°4) ouvrent l'écoutille VL-1 du module Poïsk.

Les cosmonautes se rendent sur le module Nauka en longeant le mât GStM-1. Leur premier objectif est d'inspecter le radiateur RTOd pour repérer l'origine de la fuite observée le 9 octobre 2023. Ils commencent par fermer quatre vannes (n°6, 7, 8, 9) pour isoler complètement le RTOd des deux boucles de refroidissement NGK1 et NGK2 de Nauka. Ils ouvrent deux autres vannes (1KL et 2KL) pour permettre aux deux boucles de by-passer le RTOd. Ils inspectent ensuite la zone de la fuite et constatent que des bulles de liquide de refroidissement s'échappent du circuit. Certaines d'entre elles ont diamètre de 20cm et contaminent les scaphandres. Le TsUP demande aux cosmonautes de retourner dans le module Poïsk.

Fig. 2.1 : Les cosmonautes près du RTOd.
Crédit : NASA.

Fig. 2.2 : L'origine de la fuite.
On distingue des bulles qui viennent de s'en échapper.
Crédit : NASA.

Ils y récupèrent l'instrument Napor-miniRSA et le microsatellite Parouss-MGTU qu'ils emmènent sur Nauka. Ils installent un adaptateur sur le point d'ancrage UFP2, puis ils le raccordent électriquement. Ils montent ensuite le radar Napor-miniRSA sur l'adaptateur, et le TsUP confirme que les données sont conformes.

Fig. 2.3 : Mise en place de miniRSA.
Crédit : NASA.

Pendant que le TsUP commande le déploiement de l'antenne radar, les cosmonautes se dirigent vers le plan III de Nauka et montent le container de lancement de Parouss-MGTU sur une main courante. KONONIENKO déclenche alors le mécanisme qui éjecte le satellite à l'aide de ressorts. Parouss-MGTU reste toutefois coincé quelques secondes avant de finalement s'extraire du container à très basse vitesse, et le déploiement de sa voile solaire expérimentale, prévu cinq minutes après le largage, n'a pas lieu.

Fig. 2.4 : Largage de Parouss-MGTU.
Crédit : NASA.

Trois des quatre panneaux de l'antenne radar de l'instrument Napor-miniRSA se sont déployés correctement, mais le quatrième est resté bloqué. Les cosmonautes y retournent pour tenter de le débloquer manuellement, mais sans succès. Ils parviennent en effet à bloquer l'un des trois verrous, mais pas les deux autres.

Fig. 2.5 : Le radar mal déployé.
Crédit : NASA.

Ils retournent ensuite dans le module Poïsk, jettent dans l'Espace les chiffons avec lesquels ils ont nettoyé la fuite du RTOd puis ils referment l'écoutille à 01h30 GMT. La sortie a duré 7h41.

Le 26 octobre 2023, le bras Canadarm2 est utilisé pour récupérer l'instrument RRM3 (Robotic Refueling Mission) sur la plate-forme ELC3 et le poser sur le flanc du vaisseau Cygnus NG-19.

3. La deuxième sortie dans l’Espace

La 90ème sortie dans l'Espace réalisée depuis le Segment américain (EVA-89) débute le 1er novembre 2023 à 12h05 GMT, quand les astronautes Jasmin MOGHBELI (EMU n°3003) et Loral O'HARA (EMU n°3004) basculent leurs scaphandres sur leur alimentation interne et sortent par l'écoutille du module Quest.

Leur objectif principal consiste à remplacer l'un des systèmes de roulement TBA (Trundle Bearing Assembly) du système SARJ du segment P4. Les deux astronautes vont ensuite démonter une poignée et repositionner un câble électrique qui gênait la caméra CP8. Elles rentrent dans le sas à 18h47 GMT. La sortie a duré 6h42.

Fig. 3.1 : MOGHBELI et O'HARA sur le TBA du P4.
Crédit : NASA.

Le 9 novembre 2023, à 21h11'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=905,7", dV=1,43m/s, dh=2,5km) pour corriger l'orbite de la station en vue de l'arrivée du vaisseau Progress MS-25.

4. Arrivée du vaisseau Dragon SpX-29

Le lanceur Falcon 9 v1.2 décolle du pas de tir LC-39A du Centre Spatial Kennedy le 10 novembre 2023 à 01h28 GMT. La charge utile est constituée du vaisseau ravitailleur Dragon SpX-29 (C211.2), dont la soute externe contient les instruments ILLUMA-T et AWE.

Le 10 novembre 2023, à 15h07'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=316,5", dV=0,5m/s, dh=0,9km) pour réaliser une manœuvre d'évitement d'un débris. Le vaisseau Dragon SpX-29 s'amarre sur le PMA-2 le 11 novembre 2023 à 10h07 GMT.

Fig. 4.1 : Approche de Dragon SpX-29.
Crédit : NASA.

Le 14 novembre 2023, le bras Canadarm2 muni de l'embout Dextre est utilisé pour saisir l'instrument ILLUMA-T dans la soute externe de Dragon SpX-29. Il le transmet ensuite au bras JEM RMS qui l'installe sur l'emplacement EFU-3 de la palette JEM EF.

Le 15 novembre 2023, c'est l'instrument AWE que le Canadarm2 et le Dextre saisissent dans la soute de Dragon SpX-29. Le Canadarm2 pose ensuite le Dextre sur le support mobile MBS pour pouvoir aller se repositionner sur un autre point d'ancrage. Quand il y est, le 17 novembre 2023, il saisit de nouveau le Dextre et l'emmène à proximité de la plate-forme ELC1 où il installe AWE.

Le 20 novembre 2023, les cosmonautes terminent l'intégration au module Nauka du sas ChK, qui est maintenant opérationnel.

Fig. 4.2 : Essai du sas ChK de Nauka, le 14 novembre 2023.
Crédit : NASA.

5. Arrivée du vaisseau Progress MS-25

Le vaisseau Progress MS-23 se sépare de Poïsk le 29 novembre 2023 à 07h55'26" GMT. Son successeur, le vaisseau Progress MS-25, décolle de Baïkonour le 1er décembre 2023 à 09h25'11,703" GMT. Un incident lors du rendez-vous à une distance d'environ 200m de la station conduit l'équipage à prendre les commandes manuelles via le système TORU. L'amarrage sur le module Poïsk est réalisé le 3 décembre 2023 à 11h18'33" GMT. KONONIENKO décharge l'instrument Inkoubator-3 et ses 48 œufs de cailles japonaises.

Fig. 5.1 : Approche de Progress MS-25.
Crédit : NASA.

Le vaisseau Dragon SpX-29 se sépare du PMA-2 le 21 décembre 2023 à 22h05 GMT. Il amerrit sans incident dans l'océan atlantique le 22 décembre 2023 à 17h32 GMT. Le bras Canadarm2 décroche le vaisseau Cygnus NG-19 du module Unity le 22 décembre 2023 à 10h00 GMT et le relâche à 13h06 GMT.

Le 23 décembre 2023, à 01h55'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=1131,85", dV=1,7m/s, dh=3,2km) pour corriger l'orbite de la station. Ils sont de nouveau mis en service le 12 janvier 2024 à 16h30'00" GMT (dt=1053,7", dV=1,67m/s, dh=2,9km).

6. Arrivée du vaisseau Crew Dragon AX-3

Le lanceur Falcon 9 décolle du pas de tir LC-39A du Centre Spatial Kennedy le 18 janvier 2024 à 21h49'11" GMT. La charge utile est constituée du vaisseau spatial Crew Dragon AX-3 (C212.3), baptisé Freedom et occupé par le commandant de bord Michael LOPEZ-ALEGRIA, le pilote Walter VILLADEI, le spécialiste de mission n°1 Alper GEZERAVCI et le spécialiste de mission n°2 Marcus WANDT.

Fig. 6.1 : Le vaisseau Freedom amarré sur le PMA-2.
Crédit : NASA.

Le vaisseau est placé avec succès sur une orbite basse. A la suite d'un certain nombre de manœuvres, il s'amarre de façon automatique au PMA-2 le 20 janvier 2024 à 10h42 GMT. Il s'agit d'une mission réalisée par SpaceX pour le compte de l'entreprise Axiom.

Le 27 janvier 2024, à 11h39'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-24 sont mis en service (dt=788,2", dV=1,17m/s, dh=2,0km) pour corriger l'orbite de la station.

7. Arrivée du vaisseau Cygnus NG-20

Le lanceur Falcon 9 décolle du pas de tir LC-39A du Centre Spatial Kennedy le 30 janvier 2024 à 17h07'21" GMT. La charge utile est constituée du vaisseau de ravitaillement Cygnus NG-20. Celui-ci est agrippé par le bras Canadarm2 le 1er février 2024 à 09h59 GMT et arrimé sur le nadir du module Unity à 12h14 GMT.

Fig. 7.1 : Le vaisseau Cygnus NG-20 approche de la station.
Crédit : NASA.

Le vaisseau Crew Dragon AX-3 se sépare du PMA-2 le 7 février 2024 à 14h19'57" GMT et amerrit le 9 février 2024 à 13h30 GMT. Le vol aura duré 21 jours 15 heures 40 minutes 49 secondes.

8. Arrivée du vaisseau Progress MS-26

Le vaisseau Progress MS-24 se sépare du module Zvezda le 13 février 2024 à 02h09'30" GMT. Son successeur, le vaisseau Progress MS-26, décolle de Baïkonour le 15 février 2024 et s'amarre sur le module Zvezda le 17 février 2024 à 06h06'13" GMT.

Le 24 février 2024, à 00h21'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-26 sont mis en service (dt=1053,12", dV=1,73m/s, dh=3,04km) pour corriger l'orbite de la station.

9. Arrivée du vaisseau Crew Dragon USCV-8

Le lanceur Falcon 9 v1.2 décolle du pas de tir LC-39A du Centre Spatial Kennedy le 4 mars 2024 à 03h53'38" GMT. La charge utile est constituée du vaisseau spatial Crew Dragon USCV-8 (C206.5), baptisé Endeavour et occupé par la commandante Matthew DOMINICK, le pilote Michael BARRATT, la spécialiste de mission n°1 Jeanette EPPS et le spécialiste de mission n°2 Aleksandr GREBIONKINE.

Le vaisseau est placé avec succès sur une orbite basse. A la suite d'un certain nombre de manœuvres, le vaisseau s'amarre de façon automatique sur le PMA-2 le 5 mars 2024 à 07h28 GMT. Les astronautes pénètrent ensuite dans la station et sont intégrés à l'équipage MKS-70.

Fig. 9.1 : L'équipage de Crew Dragon USCV-8 lors de son arrivée.
Crédit : NASA.

Après une semaine de relève, le vaisseau Crew Dragon USCV-7 se sépare du PMA-3 le 11 mars 2024 à 15h20 GMT. Il ramène MOGHBELI, MOGENSEN, FURUKAWA et BORISSOV sur Terre le 12 mars 2024 à 09h47 GMT. Le vol des quatre astronautes a duré 199 jours 2 heures 19 minutes 33 secondes.

Le 14 mars 2024, à 13h11'00" GMT, les moteurs DPO du vaisseau Progress MS-26 sont mis en service (dt=1096,7", dV=1,59m/s, dh=2,8km) pour corriger l'orbite de la station.

10. Arrivée du vaisseau Dragon SpX-30

Le lanceur Falcon 9 décolle du pas de tir LC-40 de la base de Cap Canaveral le 21 mars 2024 à 20h55'09" GMT. La charge utile est constituée du vaisseau ravitailleur Dragon SpX-30 (C209.4), qui s'amarre sur le PMA-3 le 23 mars 2024 à 14h19 GMT.

Fig. 10.1 : Le vaisseau Dragon SpX-30 lors de son approche.
Crédit : NASA.

11. Arrivée du vaisseau Soyouz MS-25 et retour sur Terre

Le 62ème lanceur Soyouz-2.1a (14A14-1A n°М15000-066) décolle du pas de tir n°6 (17P32-6) de la zone n°31 du cosmodrome de Baïkonour le 23 mars 2024 à 12h36'10,573" GMT.

La charge utile est constituée du vaisseau spatial Soyouz MS-25 (11F732A48 n°756), qui est placé avec succès sur une orbite basse (191km x 217km x 51,65°). L'équipage est constitué du commandant Oleg NOVITSKI et de la Participante au Vol Marina VASSILIEVSKAÏA, qui forment l'équipage de visite EP-21, et de l'ingénieur de bord Tracy DYSON qui appartiendra à l'équipage MKS-71. L'amarrage sur le module Pritchal est réalisé le 25 mars 2024 à 15h02'50" GMT.

Après douze jours de travail en commun, NOVITSKI, VASSILIEVSKAÏA et O'HARA embarquent à bord du vaisseau Soyouz MS-24, qui se sépare du module Rassviett le 6 avril 2024 à 03h53'55" GMT et atterrit au Kazakhstan à 07h17'47" GMT.

Mission suivante