Molnia | 4 janvier 1963

Le 11ème lanceur Molnia (8K78 n°T103-09), équipé d'un étage supérieur Bloc L (n°9) a décollé du pas de tir n°5 (17P32-5) de la zone n°1 du cosmodrome de Baïkonour le 4 janvier 1963 à 08h48'57,8" GMT.

La charge utile était constituée d'une sonde lunaire (E-6 n°2). Les trois étages du lanceur Molnia fonctionnent correctement et placent la partie haute sur une orbite basse (178km x 194km x 64,75°). Mais le moteur S1.5400 du Bloc L ne démarre pas, et la sonde reste sur orbite terrestre. L'ensemble rentre dans l'atmosphère le 11 janvier 1963.

La campagne de lancement

Le lanceur et la sonde ont été livrés à Baïkonour le 14 décembre 1962. La sonde devait atterrir sur la Lune le 7 janvier 1963 à 19h55'11,9" GMT [1].

L'enquête

Les télémesures reçues par le navire Dolinsk, stationné dans le golfe de Guinée, permettent de déterminer la cause probable de l'accident. Il apparaît en effet que le moteur S1.5400 ne s'est pas allumé parce qu'il n'en a pas reçu l'ordre [2].

La commande devait venir du système de contrôle de la sonde E-6, abrité dans le container I-100, puis transiter par le convertisseur PT-500 fourni par le VNIIEM, et c'est probablement ce convertisseur qui n'a pas fonctionné correctement. Il est situé dans le container I-100 de la sonde, qui est sous atmosphère d'azote. L'hypothèse est donc que l'azote a détérioré les brosses en carbone du PT-500, ce qui est confirmé par des tests en laboratoire [2].

Les équipes du VNIIEM tentent de reproduire le défaut, et il s'avère que l'azote détériore effectivement les convertisseurs, mais après une durée d'exposition considérable. La commission d'enquête retient tout de même cette hypothèse comme la plus probable, et l'hygrométrie de l'azote des containers I-100 sera augmentée. Une petite quantité d'oxygène sera également ajoutée au mélange [2].

Bibliographie

[1] POROCHKOV, V., Ракетно-космический подвиг Байконура, p. 172
[2] TCHERTOK, B., Ракеты и люди, Vol. 3


Dernière mise à jour : 3 octobre 2020