Proton-K | 31 octobre 1994

Le 221ème lanceur Proton-K (8K82K n°361-02), surmonté d'un étage supérieur Bloc DM-2 (11S861 n°56L), a décollé du pas de tir n°23 de la zone n°81 (8P882K) du cosmodrome de Baïkonour le 31 octobre 1994 à 14h30'55,975" GMT.

La charge utile était composée du satellite météorologique Elektro (11F652 n°21053364). Le Bloc DM-2 a été mis en service à deux reprises, et le satellite a été placé avec succès sur une orbite géostationnaire (35856km x 35932km x 1°18'31").

La campagne de lancement

Le satellite Elektro a été préparé dans le MIK-92A-50 du cosmodrome de Baïkonour. Le lancement était initialement prévu pour le 26 octobre, mais a dû être reporté pour cause de pénurie de carburant (UDMH) pour le lanceur Proton-K.

Suite à l'échec du 27 mai 1993, les ergols ne peuvent en effet être stockés à Baïkonour que pendant une durée limitée. Et l'entreprise qui produit l'UDMH a refusé de livrer du carburant neuf sans avoir d'acompte sur le paiement.

Elektro

Il s'agit du premier satellite météo géostationnaire russe. Dès la mise en orbite, les techniciens au sol détectent des problèmes de fonctionnement du capteur de verticale locale. Ils utilisent le capteur solaire pour orienter le satellite en direction du Soleil, mais il continue de tourner sur lui-même autour de son axe Z.

Par ailleurs, Elektro a été placé à la position orbitale 90°E, et il doit dériver à environ 1,4° par jour en direction de l'ouest pour atteindre la position 76°E le 20 novembre.

Fig. 1 : Schéma du satellite Elektro et repère spatial associé.
Crédit : Novosti Kosmonavtiki.

Mais sans le capteur de verticale locale, l'orientation du satellite sur lui-même est impossible. Les ingénieurs émettent l'hypothèse que le capot de protection du capteur n'a pas été enlevé avant le lancement. Le capteur en lui-même est éprouvé, car il est identique à ceux qu'on trouve sur les satellites Meteor et Ressource-O, qui ont volé à de nombreuses reprises et n'ont jamais rencontré de problème similaire.

D'autre part, au cours des premiers jours de la mission, les volants d'inertie du système d'orientation ont été beaucoup plus sollicités que prévu en raison de la rotation incontrôlée du satellite, et ils sont arrivés à saturation. Pour les désaturer, les moteurs ioniques ont dû être allumés à plusieurs reprises.

En conséquence, Elektro se dirige vers sa position orbitale (76°E) plus vite que prévu. Il l'atteint dès le 10 novembre, soit dix jours plus tôt que ne le prévoyait le programme, et il la dépasse !

Les ingénieurs tentent alors une manœuvre particulièrement audacieuse : orienter le satellite en utilisant la puissance de son signal. Quand celle-ci est à son maximum, cela signifie que Elektro est dirigé vers la Terre.

Date Position
9 novembre 1994 77°59'
10 novembre 1994 76°25'
11 novembre 1994 75°04'
12 novembre 1994 73°39'
13 novembre 1994 72°57'
15 novembre 1994 73°01'
22 novembre 1994 74°34'
5 décembre 1994 75°42'
6 décembre 1994 75°47'
Tableau 1 : Positions d'Elektro au cours de sa dérive.

Ils parviennent ainsi à rétablir l'orientation, et peuvent commencer à inverser la dérive du satellite pour le ramener vers sa position à 76°E. A partir du 13 novembre, comme on le voit sur le tableau 1, Elektro cesse de dériver vers l'ouest et revient vers l'est. Il est stabilisé à sa position définitive le 6 décembre 1994.

Ensuite, les ingénieurs utilisent le capteur stellaire (DPZ) pour assurer l'orientation. Sept à neuf sessions de transmission sont réalisées chaque jour, et le satellite peut être exploité presque normalement.

Il est maintenu à 76°E jusqu'au 1er septembre 1998, date à laquelle il est mis hors service. Il est toujours en orbite à l'heure actuelle.

Bibliographie

Novosti Kosmonavtiki n°83
Novosti Kosmonavtiki n°85
Novosti Kosmonavtiki n°87
Novosti Kosmonavtiki n°109


Dernière mise à jour : 6 février 2011